Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Acide chlorogénique et troubles cognitifs

Acide chlorogénique et troubles cognitifs

Retour
8 cafe

Chez des personnes présentant des troubles cognitifs modérés, la consommation régulière d’acide chlorogénique semble améliorer l’attention et la fonction exécutive.

Chez des personnes souffrant de troubles cognitifs modérés, il est important d’entretenir et d’améliorer les fonctions cognitives dans l’objectif de retarder l’évolution vers la démence.

La perturbation de la mémoire est le principal symptôme de démence et les troubles dans l’attention et la fonction exécutive sous-tendent la détérioration de la mémoire. C’est la raison pour laquelle il est important, chez des personnes présentant des troubles cognitifs modérés d’évaluer l’attention en plus du fonctionnement de la mémoire.

La consommation de café a des effets protecteurs contre un certain nombre de maladies incluant le diabète de type II et les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Certains de ses effets bénéfiques pour la santé sont attribués à la présence d’acide chlorogénique dans les grains de café. Une étude récente a rapporté que, chez l’homme, la consommation quotidienne de 300 à 600 mg par jour d’acide chlorogénique améliore le métabolisme post-prandial des lipides, l’insulino-résistance et le fonctionnement endothélial. L’acide chlorogénique et ses métabolites montrent également des effets neuroprotecteurs et la capacité d’inhiber l’agrégation des bêta-amyloïdes.

Une étude précédente a montré, chez des personnes âgées ou d’âge moyen, que la prise régulière de 300 mg par jour d’acide chlorogénique pendant 4 à 6 mois améliorait le fonctionnement cognitif et, plus particulièrement, l’attention et les fonctions exécutives.

Un essai clinique randomisé a été conduit pour évaluer l’effet de la prise d’acide chlorogénique chez des personnes souffrant de troubles cognitifs modérés. Trente-quatre personnes souffrant de troubles cognitifs modérés ont été enrôlées dans cet essai clinique. Elles ont été réparties de façon aléatoire en deux groupes. Elles ont consommé deux fois par jour pendant 12 semaines une boisson contenant 553,6 mg d’acide chlorogénique ou une boisson placebo. Puis, après un arrêt de 4 semaines, les groupes ont été inversés pour 12 semaines supplémentaires.

Les résultats montrent une amélioration des scores aux tests d’attention ainsi que des fonctions exécutives.

Ochiai R et al., Effect of chlorogenic acids on cognitive function in mild cognitive impairment : a randomized, controlled cross-over trial. Journal of Alzheimer’s disease, 2019 September 30.

/var/folders/8t/rnph95wn6w12tw5y7zzf29bc0000gn/T/com.microsoft.Word/Content.MSO/633522D5.tmp

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Nature Sciences Santé ou abonnez-vous au magazine ! 

Article réalisé par Nature Sciences Santé
Voir plus d'articles

Contactez-nous